Journée de soutien pour le Japon, Château d'Assas

Solidarite Japon 34 Event

En ce bel après-midi du 11 juin 2011, commémorant les 3 mois de la catastrophe au Japon, le Château d'Assas a ouvert ses portes aux visiteurs pour la joie d'un public local généreux. Une manifestation artistique et culturelle organisée par l'Association du Château d'Assas, qui a permis aux représentants de la communauté japonaise de Montpellier de mener une action pour leur lointaine patrie toujours en proie à une situation de catastrophe sans précédent.

Des spectacles de danse contemporaine, de musique, d'ikebana (l'art floral japonais), ainsi que des ateliers d'origami, de calligraphie et de « anma » - les très appréciées séances de massage - ont été proposés au profit des victimes du terrible séisme. Délicieux gâteaux japonais et boissons était également en vente. Les fonds seront reversés à la Croix-Rouge japonaise par le biais de l'association Solidarité Japon 34, dont les bénévoles étaient présents sur place tout l'après-midi pour soutenir l'évènement.
Merci, Fred
Pour compléter ce tableau, des scientifiques se sont joints au public sous les arbres bienveillants du château, afin d'évoquer le thème des énergies d'avenir.
Loin d'entrer dans des débats épineux et déplacés par rapport aux menaces qui pèsent sur Fukushima, cette table ronde fut l'occasion d'entendre des spécialistes de l'énergie donner des précisions sur le sujet ; elle était animée avec brio et clarté par les éminents professeurs de l'Université de Montpellier que sont Michel Desbordes et Alain Foucaran. Ils étaient entourés de Jacques Linot de la Compagnie du Vent et d'Olivier Langlois, sociétaire d'Enercoop LR qui représentaient les énergies renouvelables, ainsi que de Richard Pech, ingénieur au Commissariat à l'Énergie Atomique (CEA), rebaptisé récemment Commissariat aux Énergies Alternatives.
Un public averti franco-japonais comprenant des scientifiques, des ingénieurs et des amoureux de la planète fut très impliqué jusqu'au bout dans les échanges.
Le Professeur Foucaran nous a expliqué que la tendance actuelle penche vers une sortie globale du nucléaire dans les 20 à 30 années à venir. Entre-temps, il serait sage d'œuvrer à la préparation de cette sortie vers les énergies alternatives, tel le photovoltaïque, en se concentrant sur la gestion des ressources, de la conversion et du stockage de celles-ci. Encore faudrait-il tempérer en continuant de tirer encore les avantages de l'électricité nucléaire. Comme le faisait remarquer une habitante de la région de Fukushima qui prenait part à l'allocution, il est impératif que les risques liés au nucléaire soient perpétuellement diminués.

Par ailleurs, le groupe a attiré notre attention sur la nécessité d'une prise de conscience collective à tous les niveaux pour réduire la consommation énergétique, par exemple grâce à une responsabilisation des citoyens, une meilleure protection de l'habitat en isolation (50 % de la consommation électrique est attribuée au chauffage), et une réduction de déchets entre autres.
Malgré une certaine impatience liée à l'angoissante situation dans laquelle se trouvent nos amis Japonais, chacun ressentit un certain sentiment d'apaisement au sortir de cette table ronde.

Un grand merci à tous pour cette journée.

       Nobuko MIYAGAWA, Olivier PATHY

http://albums.solidaritejapon.org/albums/chateau-dassass-juin-2011/

11/06/2011 - 14:00
X
Saisissez votre nom d'utilisateur pour Association Solidarité Japon 34.
Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
En cours de chargement